Forum IADT

[ du lundi 02 novembre 2015 au mardi 03 novembre 2015 ]


Les objectifs du Forum IADT 2015

Etant donné la thématique de cette manifestation, nous avons souhaité qu’elle puisse prendre un format plus participatif et interactif qu’un colloque ; d’où l’idée d’un Forum, qui, nous semble-t-il, devrait permettre :
- de croiser les publics et expériences,
- de susciter de la réflexion, des rencontres, du débat,
- d’impliquer les participants dans des ateliers interactifs,
- de produire et co-construire des ressources nouvelles pour innover sur nos territoires,
- d’aboutir à des contributions, voire des préconisations en matière de méthodologie ou de bonnes pratiques à mettre en place sur nos territoires…


Ce Forum 2015 se veut la première étape vers la mise en place d’un rendez-vous régulier de dimension nationale voire européenne (annuel ou biennal). Ainsi, l’objectif final de ce forum est que chaque participant puisse contribuer activement à alimenter le prochain évènement, en mettant en place à l’issue du forum des actions telles que :
- la création d’une communauté ou d’un forum internet : en vue de capitaliser des infos, actualités, documents, articles sur le thème et constituer un mini centre de ressources thématique,
- la mise en place de groupes de travail ou groupes d’expérimentation,
- la définition de projets de recherche-action (voir lien avec GIP Massif central et son projet de Plateforme « Dynamiques Territoriales en Massif Central »),
- la participation à l’organisation d’un futur Grand Forum 2016…

Publics croisés (150 personnes) :
- élus locaux,
- techniciens des collectivités / agents de développement,
- chercheurs locaux et invités extérieurs pour des focus/échanges d’expériences,
- étudiants IADT,
- acteurs de la société civile pour des échanges d’expériences/bonnes pratiques


Télécharger le programme



Le concept du Forum

Enjeux et problématiques liés aux recompositions territoriales et sociétales :
- concentration / émergence ou institutionnalisation des métropoles
- fusion d’échelons territoriaux d’intervention publique (ex : nouveau schéma des intercommunalités)
- mutualisation de services / fragmentation sociale et territoriale
- enjeux de citoyenneté (ses pratiques, ses nouvelles formes d’expression et ses significations quotidiennes, son caractère institutionnel et statut juridique) vs défaillances de la démocratie représentative dans nos sociétés actuelles => or, la capacité des acteurs d’un territoire a? participer à la vie locale, à se coordonner, a? valoriser ensemble leurs atouts et leurs complémentarités, constitue une condition essentielle au développement durable d’un territoire.


A partir de ces recompositions, deux interrogations émergent :
1. Comment les élus et l’ingénierie territoriale (les techniciens, animateurs et développeurs) s’organisent, innovent, accompagnent, créent de nouvelles proximités ?
2. Comment les citoyens participent et réinventent la proximité ?



Les questions posées par ces acteurs :
- besoins/manques/accès aux services et ressources (santé, éducation, enfance/jeunesse, culture/création, transport/mobilité, alimentation…)
- les nouvelles solidarités (sociales, intergénérationnelles…)
- l’accès à l’information/décision, approche participative/démocratie citoyenne ; quel soutien des politiques publiques ? quelles relations à la société civile ? quel est le lien entre gouvernance et société? civile
- pratiques de résistance/conflits et gestion des conflits ?

Les retours d’expérience :
- place des outils/conditions pour améliorer la proximité : outils numériques/réseaux sociaux, démarches participatives, initiatives sociales et solidaires
- processus et expériences
- territoire pertinent ? quelle échelle ? espace rural et urbain (quartiers/métropole) ? Le rural comme lieu d’invention de pratiques citoyennes ?


Inscription